Instruments et MAO

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 20 avril 2012

Sortie de Pianoteq 4


Pianoteq 4 vient de sortir!

Cette nouvelle mouture intègre un nouveau piano, le D4, ainsi que toutes ses déclinaisons. Elle comporte également une réverbération à convolution, des effets additionnels, un panneau pour calibrer votre clavier ainsi qu'un "mallet bounce effect" adapté pour les percussions chromatiques. L'interface est désormais redimensionnable.

La mise à jour coûte 29 euros TTC.


dimanche 14 août 2011

La ReacTable

La société ReacTable développe depuis 2003 un instrument plutôt original qui permet d'associer les possibilités expressives d'un instrument traditionnel aux nouvelles technologies musicales. Chaque module de synthèse, d'échantillonnage ou d'effets se présente sous la forme d'objets physiques qui interagissent entre eux grâce à la surface plane sur lesquels ils sont placés en temps réel. Les signaux lumineux qui apparaissent sur la table permettent de visualiser le circuit et les ondes sonores produites. Les particularités étonnantes de cet instrument ont d'ailleurs convaincu la chanteuse Björk qui l'a utilisé lors de la tournée de Volta. Si vous voulez en acquérir un, il faudra néanmoins débourser un peu plus de 9 000 euros!



vendredi 1 juillet 2011

Le Waterphone

 
Si vous avez écouté les extraits de Sargasso que j'ai mis en ligne le 19 juin vous avez sans doute pu entendre à environ 2 minutes 14 un son relativement métallique mais très profond qui vous a peut-être interpellé et qui est produit par un waterphone, un instrument étrange interprété par Alexis Savelief, qui en a fait sa spécialité (il est d'ailleurs l'un des créateurs de la banque Watunlib).


Le waterphone est un instrument à friction inventé par Richard Waters (il en possède encore le brevet), qui se présente sous la forme de tiges en bronze arrangées de manière circulaire autour d'un réservoir faisant office de caisse de résonance et que l'on peut également remplir d'eau afin de créer des phénomènes vibratoires particuliers. Produit en quantité limitée par son inventeur, le waterphone MegaBass coûte environ 1500 euros. L'instrument, à gamme défective, est très instable mais très utilisé en musique de film, souvent exclusivement sous la forme d'effets sonores.

Après avoir essayé plusieurs banques de son émulant par ailleurs la plupart du temps des copies de l'instrument breveté par Richard Waters (de qualité moindre), je me suis rendu compte que l'enregistrement personnalisé par un studio compétent rendait davantage justice au Waterphone. Le Studio Kadence a fait le choix d'une enregistrement LCR, en prenant au centre le bas de l'instrument (et donc sa résonance), ce qui avec la stéréo permet de restituer toute l'ampleur du son émis. L'intégration du waterphone dans le mixage en a été grandement facilitée.

Les possibilités du waterphone sont multiples, et Alexis Savelief explique en détail nombre de ces techniques sur son site Internet (avec quelques propositions de notation, ce qui est extrêmement pratique). Néanmoins, si le son du waterphone est séduisant, je pense intimement qu'à l'instar des instruments à percussion, son intervention doit demeurer sporadique sous peine de banaliser l'effet de surprise que ce son provoque dans une orchestration.

samedi 5 décembre 2009

Le "Fluid Piano"


Dans le chapitre des instruments innovants, voici le "fluid piano", un piano multiculturel inventé par Geoff Smith qui permet notamment de recourir à la micro-tonalité. Un instrument révolutionnaire qui ouvre de nouveaux champs d'expérimentation!

Plutôt qu'un long discours, je préfère vous laisser découvrir l'article paru dans le Guardian.

jeudi 26 novembre 2009

Native Instruments fête Thanksgiving


A l'occasion de Thanksgiving, Native Instruments brade quatre de ses produits phares (Absynth, FM8, Massive et Reaktor), vendus pour 99 dollars/99 euros chacun. Cette offre exceptionnelle n'est valable que du 27 au 30 novembre et ne porte que sur les versions téléchargeables en ligne. Plus d'infos sur le site.

jeudi 23 juillet 2009

Le Continuum, un clavier continu révolutionnaire




Il y a quelques jours, j'ai découvert sur un forum un instrument inventé par le Dr. Lippold Haken que je trouve proprement incroyable: le Continuum. C'est sans aucun doute LE produit que beaucoup de musiciens pratiquant la MAO attendaient. En résumé, le Continuum est un clavier maître compatible MIDI offrant la possibilité d'avoir un jeu humain beaucoup plus élastique et intuitif que les claviers traditionnels. La particularité du Continuum est de proposer un contrôleur XYZ et un clavier continu (et non pas discontinu, d'où son nom). La variable X qui contrôle la hauteur de note est déterminée par la position du doigt en abscisse (la musique microtonale et les slides deviennent par conséquent possibles). La variable Y est déterminée par la position en ordonnée et, chose intéressante, la variable Z est déterminée par la pression du doigt sur le clavier, ces deux dernières variables affectant le timbre. Deux tailles sont disponibles: un clavier de 8 octaves (9350 cents) et l'un de 4 octaves (4610 cents).

Le prix du Continuum est assurément prohibitif (pas moins de 3390$) mais s'avère à mon sens une révolution dans le domaine de la musique assistée par ordinateur. Le domaine d'exploration que ce contrôleur XYZ offre est assurément gigantesque et excitant! Pour vous en convaincre, je vous conseille de visiter le site Internet consacré à cet instrument et de regarder les très nombreuses vidéos de démonstration qui sont proposées!

lundi 15 décembre 2008

Le Soundpainting

Au cours d'une soirée samedi, un ami violoniste m'a fait découvrir le soundpainting, une technique singulière inventée en 1984 par Walter Thomson et qui permet à un chef, grâce à un langage extrêmement élaboré (plus de 700 signes), de diriger très étroitement l'improvisation. Le soundpainting s'apparente en quelque sorte à un langage de composition en temps réel: le chef par ses gestes donne un cadre à l'improvisation, et réagit immédiatement à ce qu'ont proposé les musiciens. Cette interaction donne parfois des choses très surprenantes et permet à mon sens de renouveler le langage musical puisqu'elle permet également la découverte empirique de phénomènes musicaux. Après les expériences de John Cage, le soundpainting est une autre façon de gérer l'aléatoire en musique et mérite à ce titre qu'on s'y intéresse de près.

dimanche 23 novembre 2008

Try Sound: le test logiciel en ligne


Je n'ai découvert et essayé qu'aujourd'hui le site Try-Sound, qui à mon avis constitue l'une des plus belles réussites technologiques en matière de test logiciel. j'ai été très surpris par la facilité avec laquelle ce site permet de tester les produits de Best Service.

La procédure est simple: vous vous enregistrez sur le site, téléchargez un petit fichier .exe de 400 ko que vous devez activer à l'heure dite avant de rentrer vos paramètres audio/MIDI. Une interface s'ouvre alors, sous la forme d'un Kontakt Player en standalone mais légèrement amélioré. Jouez sur votre clavier maître et manipulez Kontakt comme vous en avez l'habitude: à part une légère latence, une durée d'utilisation limitée (25 minutes) et un bruit de fond volontaire, la principale différence entre une démo installée sur disque dur et l'option proposée par Try Sound réside surtout dans ses avantages: chargement très rapide, possibilité d'essayer très rapidement plusieurs banques de son différentes, bridage inexistant, MIDI de démonstrations. La banque semble en réalité hébergée sur les serveurs de Try Sound. Le son MIDI est envoyé à Try Sound qui renvoie un flux audio en streaming.

Grâce à cet outil révolutionnaire, j'ai pu notamment essayer Symphobia, Real Guitar et Ethno World. Trois banques que je conseille par ailleurs fortement!

lundi 16 juin 2008

Précisions à propos du Hang Drum

Dans ce billet je vous ai parlé du hang drum. En écoutant la musique de Solaris, composée par Cliff Martinez hier soir, je me suis rendu compte que le fameux son lunaire qui a sans doute fait la réputation de la BO ne pouvait être que produite par un hang drum. Donc si vous désirez savoir ce que cet instrument peut apporter à une musique de film "orchestrale", écoutez Solaris.

samedi 31 mai 2008

Le Hang Drum, percussion "lunaire"



Vous vous souvenez sans doute qu'en novembre dernier, je me suis retrouvé parmi les finalistes du concours Soundtrack 4.0. A cette occasion je me suis rendu en Allemagne afin d'assister à la dernière étape de la compétition. Le soir même de mon arrivée à Cologne, je suis allé me promener dans les rues de la ville. Alors que je regardais autour de moi, intrigué par ce nouvel environnement, perdu dans mes pensées, j'ai entendu une mélodie lunaire s'élever, presque irréelle mais sublime. En cherchant un peu, j'ai fini par découvrir que cette sonorité singulière était produite par un jeune homme, assis sur le trottoir, qui tapotait sur une espèce de calebasse en métal. Subjugué, j'ai filmé la scène avec mon portable, espérant bien un jour connaître le nom cet instrument étrange.

Six mois ont passé.

J'ai eu la bonne idée, tout à l'heure, de voir le tenancier d'Ad Libitom afin de préparer le concert que mon ensemble doit faire chez lui le 28 juin. Il m'a parlé d'un instrument étrange, le Hang Drum et m'a montré une vidéo sur Youtube que vous pourrez voir ici... Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant que c'était précisément cet instrument que j'avais entendu en Allemagne en novembre 2007.

Je vous le présente aujourd'hui...

Lire la suite...